Déclaration sur le cycle de gestes unilatéraux enclenché par l’Autorité palestinienne

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes appuie la solution à deux États pour deux peuples dans des frontières sures et reconnues internationalement. Des négociations directes accouchant d’un accord de paix constituent la seule manière d’atteindre cet objectif.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, refuse depuis 2008 (à l’exception d’un seul mois en 2010) d’entamer des négociations directes avec Israël. Sa décision d’abandonner les responsabilités de l’Autorité palestinienne en sollicitant la reconnaissance d’un État palestinien la semaine dernière a, de manière aussi regrettable que prévisible, enclenché un cycle de gestes unilatéraux qui nuit à la probabilité d’un retour aux négociations directes, lesquelles demeurent l’unique voie vers un résolution durable du conflit. L’annonce israélienne de plans de construction dans la zone E-1, qui soulèvent des opinions variées en Israël, doit être comprise dans ce contexte.

Nous urgeons les deux parties à s’abstenir de poser de nouveaux gestes unilatéraux et pressons l’Autorité palestinienne de reprendre les négociations directes, la seule démarche capable d’assurer la paix et le bien-être des Palestiniens comme des Israéliens.